Gerard de Nerval

Gerard de Nerval (pseud. de Gerard Labrunie). Ecrivain francais ne et mort a Paris (1808–1855). Il se fait connaitre, des le college, par les Elegies nationales (1826) – ecrites a la gloire de Napoleon, ensuite par la traduction du Faust (1828), qui lui vaut une renommee immediate. A la fin de 1842, Gerard part pour son grand voyage en Orient, qui s'avere etre un pelerinage capital aux terres de l'initiation, ou reve et realite se confondent: Egypte, Syrie, Chypre, Rhodes, Smyrne, Constantinople. Il prepare le recit de ce voyage, qu'il publie fragmentairement dans les revues. La version definitive paraitra en 1851 – Voyage en Orient. Au theatre, il donne Piquillo (avec Dumas, 1837), Leo Burckhart (1839), Le Chariot d'enfant (avec Mery, 1850), L'imagier de Harlem (1851) etc. Il publie en 1852 Loreley, souvenirs d'Allemagne et Les Illumines ou les precurseurs du socialisme, recueil d'etudes sur quelques inities et quelques personnages pittoresques. Pendant les trois dernieres annees de sa vie (1852–1855) il compose ses chefs-d'oeuvre. Boheme et noctambule, il nous enchante avec les evocations poetiques des Nuits d'Octobre (1852), des Petits chateaux de Boheme (fin 1852) et des Promenades et souvenirs (1854). Les chimeres (ecrites en fait entre 1853–54) sont des sonnets d'une forme pure et parfaite, qui ont leur origine dans les mysteres orphiques des Pythagoriciens. La communication etablie entre le monde visible et l'invisible, la poursuite de reves insaisissables, la quete d'un paradis perdu, l'obsession du passe representent des themes qui se retrouvent dans Sylvie et les autres Filles du feu (1854), de meme que dans son oeuvre testamentaire, Aurelia ou le reve et la vie (1854).



De acest autor:

Comentarii

Publică un comentariu nou

Conţinutul acestui câmp va fi considerat confidenţial şi nu va fi făcut public.